Netflix (mis à jour : 22 mars 2017)

logo-netflix.jpg

Qui a encore le câble ou le satellite aujourd’hui ? Il est certain que beaucoup de gens regardent encore la « télévision » comme on l’entend traditionnellement, mais la portion de gens qui dépendent totalement d’Internet pour se divertir grandit de jours en jours. De ce fait, la part de gens regardant Netflix plutôt que la télévision quotidiennement grandit aussi de façon exponentielle : En 2016, l’entreprise termine sa dixième année avec 93,8 millions d’abonnés, dont plus de la moitié aux États-Unis.

En regardant Netflix via internet plutôt qu’une émission de télévision diffusée plus traditionnellement, c’est-à-dire par câble, satellite, ou tout autre moyen, notre comportement est influencé. Il n’y a pas si longtemps, regarder la télévision était encore une activité commune en ce sens qu’on se rassemblait, soit en famille ou entre amis, et qu’on regardait ensemble une émission diffusée à une heure précise. De ce fait, il fallait planifier du temps afin de pouvoir écouter l’émission. Il fallait avoir une certaine patience et attendre parfois toute une semaine jusqu’à ce qu’arrive le moment où l’on pouvait finalement regarder notre émission préférée. Avec Netflix, il n’y a plus de plages horaire et on peut désormais regarder nos émissions sur plusieurs dispositifs différents : télévision, ordinateur, téléphone, tablette, etc. En d’autres mots, on a maintenant Netflix dans notre poche si on a un dispositif mobile. De ce fait, nous n’avons plus à être patient d’aucune façon. Principalement pour les mêmes raisons, ce n’est généralement plus une activité familiale, mais plutôt individuelle et souvent quotidienne.

23423jfdsfs.jpg

Un autre changement radical avec Netflix, c’est l’abondance du contenu. En payant un simple abonnement d’une vingtaine de dollars par mois, on a maintenant accès à des centaines de séries (dont plus de 50 produites justement par Netflix) et tout autant de films. Ce sont toutefois les séries qui posent « problème » et qui influencent le plus notre comportement en tant que téléspectateur. Qui n’a jamais écouté une série en « rush », c’est-à-dire sur un très court laps de temps ? Je suis plus sûre que plusieurs se seront reconnu, moi le premier. Ce genre de comportement est toutefois inquiétant, car il brime la socialisation en isolant les individus devant leurs écrans (intentionnellement conjugué au pluriel) durant une période souvent beaucoup trop longue. De plus, sans entrer dans le sujet en profondeur, mentionnons que ces individus isolés durant l’écoute de séries sont plongés dans un monde virtuel qui tente d’inculquer à différents niveaux des valeurs et comportements qui diffèrent de ceux de la société « réelle ».

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s